Sécurisation foncière au Centre-Est : Un nouveau projet lancé pour favoriser un accès équitable au foncier rural

Sécurisation foncière au Centre-Est : Un nouveau projet lancé pour favoriser un accès équitable au foncier rural
Le gouverneur de la région du Centre-Est, Antoine Ouédraogo, a présidé, le mercredi 16 décembre 2020 à Tenkodogo, la cérémonie de lancement du projet « Sécurisation foncière et développement inclusif du Centre-Est ». Financé par l’Agence belge de développement (Enabel) à hauteur de plus de 500 millions de francs CFA, ce projet est mis en œuvre par l’Observatoire national du foncier au Burkina Faso (ONF-BF).

Depuis plus de dix ans, l’État burkinabè a engagé des réformes foncières visant à impulser un développement économique et social durable, tout en préservant la paix sociale. C’est dans l’optique d’assurer à l’ensemble des acteurs ruraux de la région du Centre-Est, un accès équitable au foncier rural, la garantie de leurs investissements et la gestion efficace des conflits fonciers, que l’Agence belge de développement (Enabel), à travers son partenaire exécutif, l’Observatoire national du foncier au Burkina Faso, a lancé le projet « Sécurisation foncière et développement inclusif du Centre-Est ».

Le secrétaire exécutif de l’Observatoire national du foncier au Burkina Faso, Issouf Ganou

La cérémonie de lancement, qui a eu lieu ce 16 décembre à Tenkodogo, avait pour objectif d’informer les autorités régionales et communales du Centre-Est, ainsi que les différents partenaires concernés, du démarrage effectif des activités du projet et requérir leur adhésion et leur participation inclusive pour une mise en œuvre réussie du projet. Selon le secrétaire exécutif de l’Observatoire national du foncier au Burkina Faso, Issouf Ganou, c’est un projet qui vient appuyer les collectivités territoriales dans le renforcement des capacités des services fonciers ruraux des 30 communes de la région du Centre-Est.

Le gouverneur Antoine Ouédraogo

Ce qui va, à son avis, permettre à ces collectivités territoriales d’être plus aptes à délivrer des actes de circulation foncière et à gérer l’ensemble des espaces au sein du territoire qu’ils gouvernent. Le gouverneur de la région du Centre-Est, Antoine Ouédraogo, a invité les autorités régionales et communales de la région, à accompagner la mise en œuvre du projet, dont la durée est de trois ans.

Ben Benito Bonkoungou
Lefaso.net

https://lefaso.net/spip.php?article101419&fbclid=IwAR0gQ74YKx3TIWGfcmiyNhPBgUv2mFvght9zfr0QDWM567rWVlVAwETvmXE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.